Caïmans et crocodiles (chansons pour rire...)

Publié le par C.lachouette








  Va le crocodile vient le caïman 

  un pas en arrière
  deux pas en avant  


  va le caïman vient le crocodile 

  d'un pas léger 
  d'un pied agile 


  Là-bas au milieu des champs 

  un homme est devenu caïman 

  sur les trottoirs de la ville 

  un homme a tourné crocodile
  le caïman est content

  il sourit de toutes ses dents

  le crocodile est heureux

  il en a les larmes aux yeux

 

  Va le crocodile vient le caïman 

  Un pas en arrière 

  deux pas en avant 

 

  D'un pas bien tranquille

  d'un air nonchalant

  le crocodile va par les champs

  d'un pas nonchalant

  d'un air bien tranquille

  le caïman part pour la ville    

 

  Fuyez petits enfants 

  le sourire des caïmans 

  méfiez-vous garçons et filles

  des larmes de crocodiles 

 

  Ainsi font les caïmans

  ils cherchent les petits enfants

  ainsi vont les crocodiles

  par les champs et par les villes

 

  Vient le crocodile va le caïman 

  un pas en arrière 

  deux pas en avant 

 

  Va le crocodile vient le caïman

  ne tombez pas entre leurs dents

  va le caïman vient le crocodile

 méfiez-vous de leur air tranquille

 

  plus le crocodile est charmant 

  plus le péril est grand 

  plus le caïman est gentil 

  plus grand est le péril 

 

  Courez courez les enfants

  quand vous voyez un caïman

   il faut être très agile

   pour échapper au crocodile

 

  Va le caïman du champ à la ville 

  d'un pas très agile cherchant les enfants 

  Va le crocodile à l'air innocent 

  cherchant les enfants d'un pas bien tranquille 

  Fuyez les enfants  des champs et des villes 

  vient le caïman va le crocodile...  

et voici la musique  (3° morceau) :

http://www.musicme.com/#/Diane-Meunier/albums/La-Recre-:-Chansons-Pour-Rire-Et-Pour-Fremir-3259130169775.html

La pochette ci-dessous  EST L'ORIGINALE!!
Universal a changé  le visuel, hélas!
et sans se soucier de nous en informer...


 Bonne écoute!




Dossier de presse et tarif voir les pages ci-contre
ou
dianemeunier@orange.fr


Commenter cet article